La Chlamydia et la Gonorrhée

La Chlamydia et la Gonorrhée sont deux infections sexuellement transmissibles qui présentent les mêmes symptômes. Elles proviennent de deux bactéries différentes qui vivent dans les parties génitales. C’est l’infection par la chlamydia qui est la plus répandue. La gonorrhée ou « chaude-pisse » ou blennorragie est une infection due à la bactérie appelée gonocoque.

Les signes habituels de la chlamydia et de la gonorrhée sont une sensation de brûlure en urinant, des pertes vaginales anormales (jaunâtres, ou malodorantes), l’écoulement d’un liquide clair du pénis et/ou de l’anus, des pertes de sang vaginales, une douleur dans le bas ventre.
Attention, il arrive que ces deux infections soient sans symptômes ; si tu as pris un risque tu peux te faire dépister deux semaines après celui-ci.

La chlamydia se transmet par un contact sexuel non protégé (lors de pénétration vaginale, anale, fellation, cunnilingus et lors des caresses sexuelles).
La gonorrhée se transmet par un contact sexuel non protégé (lors de pénétration vaginale, anale, fellation, cunninlingus,zannulingus et lors des caresses sexuelles).
Il est par conséquent possible d’avoir la bactérie dans la gorge.
Il n’y a pas de transmission de la mère à l’enfant.

Tu peux te protéger en utilisant des préservatifs et/ou des carrés de latex.

Tu peux te faire dépister par un examen médical avec un frottis (filles) ou un prélèvement urinaire (garçons). Selon tes pratiques sexuelles, un frottis de gorge et/ou d’anus te seront éventuellement proposés.

Les antibiotiques appropriés offrent un traitement très efficace (Ils ne protègent pas contre une nouvelle infection). Il faut également continuer d’utilser des préservatifs et carrés de latex jusqu’à deux semaines après le traitement afin de protéger ton/ta/tes partenaire(s) !

La chlamydia et la gonorrhée non soignées donnent une inflammation de l’utérus, des ovaires, des trompes, de l’abdomen, des testicules et de la prostate. Mal ou non traitées et installées dans l’organisme elles peuvent causer la stérilité.

retour à la page d'accueil